Home LITTÉRATURE – L’écrivain panafricaniste sénégalais Mimo Dia Leydimen signe avec son nouvel...

[CULTURE-LIVRE] – L’écrivain panafricaniste sénégalais Mimo Dia Leydimen signe avec son nouvel ouvrage « Nos larmes noires »

0
Mimo Dia Leydimen, Écrivain panafricaniste

C’est seulement quelques mois après la sortie de son premier ouvrage, un essai « L’Afrique humiliée, l’enfer de la vérité » dont la journée de dédicace s’est tenue au mois de septembre 2021, que l’écrivain panafricaniste sénégalais Mimo Dia Leydimen nous revient avec une nouvelle production cette fois-ci littéraire « Nos larmes noires » chez les Éditions l’Harmattan. 

Dans cet ouvrage qu’on peut classer dans le domaine de littéraire engagée, il traite de la géopolitique et de l’histoire de l’Afrique, des problèmes ethniques, de guerres religieuses, de l’organisation de la société noire africaine et de la négrophobie. Des thèmes comme l’égoïsme, des fléaux comme l’ethnocentrisme chez les noirs africains mais aussi et surtout le racisme que les peuples d’Afrique subissent en occident, leur nouvelle terre d’immigration et d’installation y sont également traités.

La question malienne est abordée dans ce livre dans un contexte politique assez tendu. On y retrouve des passages édifiants sur la chute de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta mais aussi les déboires de son fils se montant sur un yatch en bonne compagnie. La question des coups d’état qui se sont succédés dans le pays a été traitée de manière explicite dans ce livre.

Les Peuls, ce peuple nomade depuis des millénaires, leur origine, leur histoire, leur croyance religieuse, leur système d’organisation sociétale, leur hiérarchisation clanique, tribale et surtout la question des castes entre autres, a été étudiée, analysée dans ses plus fins détails. Les guerres de religion des Peuls en Afrique, l’installation de l’islam, l’histoires des conquérants Peuls entre le 17ème et le 18ème siècle à leur tête Cheikh Omar Foutiyou Tall, et autres conquérants ou chef de guerre ou de tribu comme Koly Tenghella Ba, Thierno Souleymane Baal, Soni Ali Ber, Ousmane Dan Fadio Dème et ou Ahmadou Amadou ont eu droit au chapitre. L’histoire de la formation de leur empire, leur longévité jusqu’à leur dislocation ; les différends entre les Dogons et les Peuls mais surtout la tuerie de ces derniers au Mali, au Burkina Faso, au Niger et en Centrafrique, est une problématique dont l’auteur a posé : « Pourquoi s’en prendre à la population peule quelque soit leur situation géographique ? Pourquoi ce massacre volontaire sur cette ethnie, et qui est derrière ces massacres ciblés ? »

À voir aussi  CAMEROUN : Binda Ngazolo conte l'histoire des ancêtres.

Parler de la genèse des Peuls, fut aussi une occasion pour le panafricaniste de poser des questions contemporaines. C’est la raison pour laquelle, il fut nécessaire pour lui, de parler du racisme contre les noires en occident notamment en France, son pays de résidence. Le cas du feu docteur Amadou Barry, un professeur guinéen tué par un franco-turque Damien Aktaf a été abordé. Les causes, les conséquences, l’organisation des manifestations qui en sont découlées, mais aussi les avancements du dossier judicaire devant la justice française 

Une autre histoire poignante, celle de Sarah Baartman, la Vénus de Hottentote, cette femme d’origine sud-africaine, qui a été exposée dans un zoo humain parisien comme un animal, qui a été prostituée, mutilée génialement, chosifiée, son corps et ses organes génitaux exposés au musée de l’Homme de Paris, a été dressé dans cet ouvrage. L’objectif est de montrer oh combien, la barbarie humaine a été imposée à l’homme noir à travers les siècles.

En sommes, vous pouvez découvrir de vous-mêmes les autres thèmes abordés dans ce livre « Nos larmes noires » de Mimo Dia Leydimen. Un livre qui promet de faire des émules dans le milieu des lecteurs férus d’histoire d’Afrique noire. 

       

Laisser un commentaire