Home PORTRAIT ÉTATS-UNIS – PORTRAIT – Harriet Tubman, la “Moise noire” militante antiraciste

ÉTATS-UNIS – PORTRAIT – Harriet Tubman, la “Moise noire” militante antiraciste

0
Harriet Tubman @Capture Wikipedia

Le 10 mars 2021, marquait la 108ème commémoration de la mort de Harriet Tubman. La militante antiraciste, féministe nous quitta un 10 mars 1913 à Auburn (État de New York). Cette femme de combat avec de forte conviction humaine, fut l’une des personnalités noirs les plus importantes de la lutte contre l’esclavage. Elle a toujours œuvré pour le respect et la dignité de la race noire aux États-Unis. Ze-africanews s’est intéressé à la vie de cette femme à la vie hors norme.

Une naissance dans le Comté de Dorchester

Harriet Tubman est née Araminta « Minty » Ross en 1822 dans le Comté de Dorchester de parents esclaves, Harriet (« Rit ») Green et Ben Ross. Rit appartenait à Mary Pattison Brodess (et plus tard à son fils Edward) tandis que Ben était la propriété du second mari de Mary, Anthony Thompson, qui dirigeait une grande plantation à proximité de la rivière Blackwater à Madison dans le Maryland. Elle est une militante Révolutionnaire en faveur de l’abolition de l’esclavage. Ses actions permettent l’évasion de nombreux esclaves, lui valurent le surnom de “Moïse noire”. Harriet Tubman a aussi orienté ses actions dans la lutte contre le racisme et le mouvement en faveur du droit de vote des femmes.

Une feministe et militante antiraciste
Harriet Tubman a mené une lutte vigoureuse pour la libération et la dignité de la race noire aux États-Unis. Elle a aussi œuvré pour l’émancipation des femmes surtout noire. Après la guerre de sécession, Harriet Tubman devient une militante pour les droits des Afro-américains et des femmes. Elle a travaillé à promouvoir la cause du suffrage féminin. Elle a assisté aux réunions des organisations suffragistes avant de s’engager aux côtés de femmes comme Susan B. Anthony, Emily Howland. Pour Tubman, les femmes méritaient par leurs efforts d’accéder aux droits politiques autant que les hommes.

The « Black Moses » La “Moïse noire”
Harriet Tubman a joué un rôle déterminant dans la libération de nombreux esclaves aux États-Unis, ce qui lui valurent le surnom de “Moïse noire”. Elle est décrite comme un sauveur qui n’a pas hésité à prendre des décisions, à agir pour sa communauté et lutter farouchement contre l’injustice au prix de sa vie pour libérer les siens. Elle puisait son inspiration aux récits de l’Ancien Testament qui évoquait une libération comme celui de Moïse guidant les juifs hors d’Égypte tout en rejetant l’interprétation des saintes écritures. Cette inspiration a été un élément clé dans sa vie et l’a guidé à libérer beaucoup d’esclaves.

À voir aussi  SÉNÉGAL - Seyda Mariama Niasse, une vie au service de l'Islam

Militante abolitionniste et combattante durant la guerre de sécession
Harriet Tubman, figure évidente incontournable dans la lutte contre l’esclavage, a activement participé à la guerre de sécession, une guerre civile survenue entre 1861 et 1865 et opposant les États-Unis d’Amérique appelés “l’Union” dirigés par Abraham Lincoln, et les États confédérés d’Amérique sous le nom de la “Confédération” dirigés par Jefferson Davis et rassemblant onze États du Sud qui avaient fait sécession des États-Unis. Harriet Tubman finit par s’évader car ne pouvant plus accepter le statut d’esclave. Elle mène ensuite des actions qui permettent la libération de ses semblables. A travers des allers et retours dans le Maryland, elle planifie ses plans de libération. Elle commence par libérer des membres de sa famille en premier, libération qu’elle explique en ces termes : « J’étais une étrangère dans un monde étrange […] Mon père, ma mère, mes frères et sœurs étaient [au Maryland] . Mais j’étais libre, et ils devaient être libres eux aussi ». Selon Harriet Tubman, sa participation à la guerre de sécession, fut pour elle un pas décisif vers l’abolition de l’esclavage. Et c’est naturellement qu’elle décida de rejoindre un groupe d’abolitionnistes de Philadelphie et Boston. Dans cette guerre historique et qui devenu un tournant pour les esclaves d’Amérique, et qui d’un atout considérable, elle a travaillé comme cuisinière et infirmière dans les rangs.

Première femme noire a figurer sur un billet américain
Son travail, ses actions, ses prises de positions, son combat contre l’oppression, son militantiste pour les droits des noirs, son caractère abolitionniste en tant que femme noire, Harriet Tubman est formellement honorée aux États-Unis par une directive présidentielle du 10 mars 1990, son portrait devrait figurer sur le billet de 20 dollars américain. Le projet est toutefois reporté par Donald Trump. Son successeur, le président Joe Biden a relancé le dossier dès son arrivée au pouvoir en janvier 2021. Cette décision gouvernemental d’y avoir son visage, si elle est matérialiser, ferait d’Harriet Tubman, la première femme noire distinguée pour ses voncictions humanistes, qui va figurer sur le billet de dollar.

       

Laisser un commentaire