Home SANTÉ GHANA – Vers la numérisation des pharmacies

GHANA – Vers la numérisation des pharmacies

0

Le gouvernement ghanéen compte désormais lutter contre les médicaments contrefaits. Ainsi, il a décidé de procéder à une numérisation des pharmacies afin de mieux protéger les populations et de mettre un terme à une mafia organisée autour de la santé. Le lancement officiel du cadre réglementaire régissant le programme national de pharmacie électronique à été effectif le mardi 22 décembre 2021. Il reste désormais la mise en service de la plateforme d’e-pharmacie au cours de l’année 2022.

Le Ghana tend vers une innovation de taille dans le domaine de la santé : la numérisation des pharmacies. Un projet qui garantira plus de traçabilité dans la vente des médicaments. Le vice-président de la République du Ghana, Mahamudu Bawumia, qui a lancée la première étape le mardi 22 décembre 2021, a assuré que c’est une « une innovation de premier plan qui transformera l’accès aux soins pharmaceutiques au Ghana, complétant la tentative du gouvernement d’améliorer l’accès et la prestation des soins de santé à nos plus de 30 millions d’habitants […] L’innovation dans l’amélioration de l’accès aux pharmacies pour notre population grâce à la pharmacie électronique peut changer la donne en préservant l’avenir de nos jeunes et en garantissant un accès rationnel et responsable aux médicaments à une échelle que nous n’avons pas encore pu atteindre. »

À voir aussi  CORONAVIRUS : Le Sénégal COMPTE désormais 51 cas sous traitement.

Ce  programme permettra à la population ghanéenne d’avoir accès à des médicaments de qualité sans avoir aucune crainte pour leur santé. En effet, en 2009, la Food and Drugs Authority (FDA) avait précisé que les médicaments antipaludéens contrefaits avaient atteint un taux de 39,9%. Un chiffre effrayant pour quiconque connaît l’effet du paludisme dans le continent africain. Ainsi, cette plateforme e-pharmacie, conçue avec la contribution de plusieurs parties prenantes dont le Conseil de la pharmacie et la Société pharmaceutique, va permettre de vérifier les opérations de pharmacie non agréées, réduire les disparités dans le coût des médicaments et minimiser certains problèmes administratifs et de livraison, vrai casse-tête des pharmaciens.

Mahamudu Bawumia a fini par préciser que la pharmacie en ligne reste en vogue dans le monde actuel. Ainsi le Ghana compte bien être au rendez-vous de cette nouvelle ère du numérique dans le domaine pharmaceutique. « Le marché mondial de la pharmacie en ligne vaut aujourd’hui environ 81 milliards $ et qu’il devrait atteindre 244 milliards $ d’ici 2027. Avec la plate-forme nationale de pharmacie électronique, le Ghana fera partie de cette nouvelle économie numérique pharmaceutique. », a-t-il conclu.

       

Laisser un commentaire