Home INFRASTRUCTURE ILE MAURICE : Des projets colossaux aux coûts globaux de Rs de...

ILE MAURICE : Des projets colossaux aux coûts globaux de Rs de 66 milliards du secteur privé

0

Le High Level Committee s’est réuni en juillet 2020 pour faire un état des lieux de l’avancement des gros projets d’investissement du secteur privé de l’île Maurice. L’objectif du High Level Committee est de prendre des décisions qui s’imposent pour accélérer l’octroi de permis et d’autorisations nécessaires à quelque 53 projets répertoriés.

Le High Level Committee est composé de plusieurs ministres, en l’occurrence, le Deputy Prime Minister M. Steven Obeegadoo et ministre du Logement et Terres et ministre du Tourisme, le Vice-Premier ministre et ministre des Collectivités locales, Dr Anwar Husnoo, le ministre des Finances, de la Planification économique et du Développement, Dr Renganaden Padayachy,  le ministre des Affaires étrangères, M. Nando Bodha, le ministre de l’Environnement, M. Kavi Ramano, le ministre de l’Energie et des Services publics, M. Joe Lesjongard, le ministre de l’Agro-industrie, M. Maneesh Gobin, le ministre de la Santé, Dr Kailesh Jagutpal et le ministre de l’Economie bleue, M. Sudheer Maudhoo.

Les autorités mauriciennes se sont penchés sur une série de projets majeurs du secteur privé qui devraient prochainement faciliter le développement du paysage d’affaires dans le pays dans diverses secteurs. Ces projets sont répartis dans plusieurs domaines d’activité nécessitant une enveloppe financière d’un montant global de l’ordre de Rs 66 milliards.

À voir aussi  SÉNÉGAL : Espace Schengen : Le Sénégal toujours "indésirable"

Suite à la séance de travail entre les différents ministères, un communiqué a été publié, ce dernier renseigne que 33 projets représentant un montant de Rs 38 milliards de roupies ont aussi été passés en revue par le comité. 20 projets, qui ont été facilités par l’Economic Development Board (EDB), ont également été présentés.

Les projets qui concernent une diversité de secteurs d’activités dont l’industrie pharmaceutique, l’éducation, la logistique et distribution, la manufacture, les espaces bureaux et commerciaux, l’hôtellerie et le développement immobilier ont récemment été validés. Ces projets vont générer de nouveaux emplois dans plusieurs filières porteuses. 

Les ministres, le Secrétaire financier et les secrétaires permanents des différents ministères ainsi que les représentants de l’Economic Development Board ont pu constater l’avancement des gros projets dans le secteur privé.

       

Laisser un commentaire