Home SÉNÉGAL UNION AFRICAINE – Le président sénégalais Macky Sall à la tête de...

UNION AFRICAINE – Le président sénégalais Macky Sall à la tête de ‘l’institution

0
Macky Sall @Page Facebook Macky Sall

Le 35e sommet de l’Union Africain se déroule du 5 au 6 février à Addis-Abeba en Éthiopie. Le président sénégalais, Macky Sall prend, ce samedi 5 février 2022, la tête de l’organisation continentale pour un an. Il succède ainsi au Congolais Félix Tshisekedi. Ce sommet se tient en présentiel, après deux sommets virtuels à cause de la Covid-19.

C’est Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, qui accueille le 35e sommet de l’Union Africain du 5 au 6 février. A cette occasion, le président congolais Félix Tshisekedi passe le relais au Sénégalais Macky Sall. 

De grands défis attendent le nouveau président de l’UA. Le terrorisme islamique qui touche beaucoup de pays de l’Union, les coups d’Etats récents et les conflits armés, entre autres. Il faut d’ailleurs noter que la question de la paix et de sécurité notamment en Afrique de l’ouest est l’une des principales thématiques abordées à ce 35e sommet extraordinaire. Dans son discours, le président Sall a souligné que « Les antagonismes dispersent nos efforts et nous retardent sur le chemin du développement. Le bon sens commande de faire taire les armes et construire une culture de dialogue et de concertation dans le cadre des mécanismes africains de résolution des conflits. » Il a appelé à un « examen de conscience pour réaliser la paix des braves afin de mieux nous consacrer aux autres urgences qui nous préoccupent.  Il en est ainsi de la crise sanitaire liée à la pandémie COVID-19, et la nécessité d’assurer au plus vite notre souveraineté pharmaceutique et médicale. » Il a également noté que « Nos urgences sont aussi économiques. L’Afrique continue d’accuser du retard dans le domaine du développement malgré ses énormes potentialités : 30 millions de km2 ; plus d’un milliard trois cents millions d’habitants ; d’importantes réserves en eau et hydrocarbures ; 60% des terres arables non exploitées du monde ; 40% des réserves d’or ; 85 à 95% des réserves de métaux du groupe du chrome et du platine ; 85% des réserves de phosphates ; plus de 50% des réserves de cobalt et un tiers des réserves de bauxite. » Mais qu’en dépit de ses handicaps, l’Afrique dispose du potentiel nécessaire pour assurer les conditions de son émergence.

À voir aussi  SÉNÉGAL - Le Conseil Constitutionnel rejette le recours des députés de l'opposition pour l’annulation de la levée de l'immunité parlementaire d’Ousmane Sonko

Pour lui, c’est justement dans l’esprit de cette Afrique sur la voie de l’émergence que s’inscrit le thème de notre sommet, sur proposition pertinente du Président Alassane Ouattara : « Bâtir une résilience en matière de sécurité nutritionnelle sur le continent africain : renforcer les systèmes agro-alimentaires et les systèmes de santé et de protection sociale pour accélérer le développement social et économique et du capital humain ».Il avait auparavant expliqué à se compatriotes que « cette grande responsabilité continentale » confiée cette année à son pays, ne lui permet pas, de comme il l’aurait bien voulu se rendre à Yaoundé assister à la finale de Coupe d’Afrique des Nations qui opposera son pays aux Pharaons égyptiens.

       

Laisser un commentaire