Home SANTÉ COVID-19 : Le variant sud-africain du virus SARS-CoV-2 présent dans 31 pays

COVID-19 : Le variant sud-africain du virus SARS-CoV-2 présent dans 31 pays

0

Le variant sud-africain du SARS-CoV-2, le virus à l’origine de la Covid-19, s’étend désormais à 31 pays dans le monde, après l’infection de trois territoires supplémentaires, soit 8 pays de plus. Plus contagieux que la forme originale du virus, le variant sud-africain suscite beaucoup d’inquiétudes.

Le variant sud-africain du SARS-CoV-2 poursuit sa propagation. Selon la revue épidémiologique hebdomadaire de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), publiée le mercredi 27 janvier, il est désormais présent dans 31 pays et territoires, soit dans 8 pays de plus. Des résultats qui suscitent des inquiétudes quant à l’augmentation des taux de réinfection du nouveau coronavirus.

Selon l’OMS, des études récentes en laboratoire sur un nombre limité de patients ont montré que le variant sud-africain du virus est moins sensible à la neutralisation des anticorps. Même si d’autres études sont en cours pour mieux interpréter l’efficacité des vaccins contre ce variant, « des données préliminaires utilisant des sérums de personnes vaccinées avec le sérum de Moderna ont montré une réduction des titres d’anticorps neutralisants du variant 501Y.V2 par rapport aux précédents variants testés ». L’OMS rappelle toutefois qu’il s’agit de résultats préliminaires qui nécessitent des recherches plus approfondies, notamment pour un plus grand nombre d’échantillons et une évaluation des changements de la neutralisation sur l’efficacité clinique.

À voir aussi  SÉNÉGAL - Le testament de Cheikh Anta Diop aux intellectuels africains

Moderna a annoncé, lundi 25 janvier, travailler, par précaution, sur une nouvelle forme de son vaccin contre la Covid-19 pour lutter contre le variant du Sars-CoV-2 apparu en Afrique du Sud. Les tests en laboratoire montrent, selon la société, que le vaccin développé par la start-up américaine fonctionne contre ce variant sud-africain et contre celui détecté pour la première fois au Royaume-Uni. Mais comme celui de Pfizer-BioNTech, ce produit est légèrement moins efficace contre le variant détecté en Afrique du Sud

Aussi, la société étudie-t-elle deux options pour booster l’efficacité de son vaccin. Alors que la vaccination se fait actuellement en deux doses, elle va mener des essais pour voir “si l’ajout d’une dose de rappel de son vaccin original peut renforcer les niveaux d’anticorps contre les variants émergents”. Elle élabore également “une nouvelle version du vaccin qui cible plus spécifiquement les mutations du variant sud-africain et testera si, administrée en injection de rappel, cette dose induit une meilleure réponse immunitaire”.

       

Laisser un commentaire