Home SANTÉ SÉNÉGAL : Célébration de la journée internationale de la Lutte contre...

SÉNÉGAL : Célébration de la journée internationale de la Lutte contre le VIH Sida

0

Le Sénégal a célébré, ce 1er décembre 2020, la Journée mondiale de lutte contre le VIH Sida placée sous le thème : « Solidarité mondiale et responsabilité partagée ». La cérémonie a eu lieu au Monument de la Renaissance en présence du ministre de la Jeunesse, Néné Fatoumata Tall, de la Directrice de la Santé, Dr Marie Khémess Ngom Ndiaye et du Secrétaire exécutif du Conseil national de lutte contre le sida (CNLS), Dr Safiatou Thiam.

La journée mondiale de lutte contre le VIH Sida a été célébrée comme chaque année dans le pays. Pour Dr Ndiaye, « cette journée symbolique est le cadre de manifestations de soutien aux personnes vivant avec le virus du VIH. En 2020, la pandémie liée au nouveau coronavirus et ses répercussions ont monopolisé l’attention du monde entier, à l’image de l’épidémie à VIH », a souligné la directrice de la Santé qui indique : « presque tous les programmes de santé ont été fortement impactés négativement, notamment par une remise en question des progrès notables réalisés ces dernières années », a-t-elle déclaré.

La ministre de la Jeunesse estime quant à elle que l’objectif de cette journée « est d’amplifier et de compléter les initiatives agissantes pour et avec les adolescents jeunes ». Pour elle, il faut « maximiser les investissements en faveur de la santé sexuelle et de la reproduction des adolescents, la lutte contre les IST/VIH/SIDA ». Se basant sur la dernière enquête démographique de santé-continue réalisée en 2017, la ministre a rappelé que la prévalence du VIH chez les jeunes filles âgées de 20 à 24 ans est de 0,5% contre 0,2% chez les jeunes garçons. De plus, les 15-24 ans constituent pour plus du quart des nouvelles infections. « Pour réduire le nombre de nouvelles infections au VIH chez les jeunes, parvenir aux objectifs plus larges d’égalité fixés par les ODD et inverser la tendance de l’épidémie, les efforts en matière de prévention et de traitement du VIH doivent être adaptés aux besoins spécifiques des jeunes gens et des plus vulnérables », a-t-elle suggéré.

À voir aussi  VIRUS EBOLA : Le vaccin Ervebo bientôt sur le marché.

Au Sénégal, le taux de prévalence du VIH est de 0,5% dans la population générale. Un taux qui reste assez faible. Cependant, l’épidémie est concentrée autour des populations clé, comme les usagers de drogue. Cinq pour cent d’entre eux sont infectés par le VIH. Pour dépister un maximum de personnes et éviter les nouvelles infections, les autorités sanitaires misent sur les autotests, qui peuvent se faire en toute discrétion pour ces personnes marginalisées et leur entourage.

       

Laisser un commentaire