Home VOIX DE FEMMES SÉNÉGAL : La Première dame Marième Faye Sall explique l’origine des fonds...

SÉNÉGAL : La Première dame Marième Faye Sall explique l’origine des fonds de la fondation “Servir le Sénégal »

0

La Première dame sénégalaise a expliqué, lors d’une interview accordée à la télévision nationale, les mécanismes de financement de sa fondation « Servir le Sénégal ». Marième Faye Sall a également mis en garde contre les arnaqueurs qui utilisent son nom sur les réseaux pour gruger d’honnêtes citoyens.

Marième Faye Sall, connue pour sa discrétion et sa simplicité, a accepté, pour la première fois depuis l’accession de son époux au pouvoir, de se dévoiler aux Sénégalais. Une occasion pour elle d’éclairer la lanterne de ses concitoyens sur l’origine des fonds de la fondation qu’elle dirige. « Je n’ai jamais voulu avoir une fondation à cause de tout ce qui se dit et des problèmes auxquelles sont confrontées les fondations. Je voulais continuer les œuvres sociales que je faisais sans pour autant mettre en place une fondation », a-t-elle expliqué, indiquant qu’elle ne veut d’ailleurs pas que les actions de la fondation soient médiatisées.

Sur le financement de « Servir le Sénégal », la Première dame souligne que c’est le chef de l’Etat qui est le principal bailleur de la fondation. Il y a toutefois, selon elle, de bonnes volontés qui font des dons. « On a un peu peur des dons venant de l’étranger. Nous les évitons au maximum. La majorité des dons que nous recevons viennent d’hommes d’affaires qui sont établis au Sénégal », révèle-t-elle. Marième Faye Sall précise que la fondation est actuellement plus focalisée sur la prise en charge des malades.

À voir aussi  MALI : Au moins 95 morts dans l’attaque d’un village Dogon.

Sur un autre registre, elle a tenu à alerter sur l’existence de comptes créés à son nom sur les réseaux et dont certains ont pour but d’arnaquer les gens. « Je ne suis pas sur Facebook, je ne suis pas dans ces choses-là. Je remercie ceux qui ont créé ces comptes à mon nom, mais je demande à tout le monde de les supprimer. Que tout le monde sache que je ne suis pas sur Facebook, je ne tweete pas, je ne suis pas dans tout ça», a déclaré Marième Faye Sall. D’ailleurs, souligne-t-elle, c’est pour éviter le trafic d’influence que la fondation privilégie ceux qui la saisissent directement plutôt que ceux qui s’adressent à la Première dame via des intermédiaires. « C’est pour cette raison que ces histoires d’arnaques sur internet me font mal », a-t-elle ajouté.

       

Laisser un commentaire